Groupe consultatif d’experts sur les édulcorants

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Groupe consultatif d’experts (GCE) sur les édulcorants soutenu par l’Association internationale des édulcorants (ISA)

Après avoir obtenu sa licence (Université McGill, Montréal) et un master (Université Concordia, Montréal) en psychologie expérimentale, France Bellisle a travaillé au sein du laboratoire de Jacques Le Magnen, au Collège de France de Paris. Elle a obtenu son doctorat à l’Université de Paris. De 1982 à 2010, elle a développé une recherche originale dans le domaine du comportement alimentaire humain au sein des organismes français de recherche (CNRS, INRA). Ses thèmes de recherche portent sur l’ensemble des déterminants de l’ingestion des aliments et boissons chez les consommateurs, dont les facteurs psychologiques, sensoriels et métaboliques, ainsi que les influences environnementales. Elle a publié plus de 250 articles dans des revues internationales examinées par des pairs et a contribué à la rédaction de nombreux chapitres d’ouvrages. Elle est également consultante indépendante et travaille pour des projets scientifiques dans le domaine de l’appétit chez les êtres humains.

Marc Fantino est docteur en Médecine (M.D.) et docteur en Biologie. Nommé professeur titulaire de médecine à l’École de médecine du Centre hospitalier universitaire de Dijon en France (1982), il dirigea le Département de physiologie et nutrition humaine de 1987 à 2013. Il fut en même temps directeur de l’École doctorale des sciences biologiques de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (1993-2001), expert à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (1996-20016) et président du Comité d’attribution du logo du Programme national Nutrition et Santé (2004-2011).

Retraité de l’Université de Bourgogne depuis 2013, il a dès lors cofondé et dirigé en tant que professeur honoraire, de 2013 à 2018, le centre de recherche clinique CREABio Rhône-Alpes®. Ce centre développe des recherches appliquées dans le domaine des processus sensoriels et métaboliques qui contrôlent les comportements alimentaires et la régulation du poids corporel chez les humains.

Alison Gallagher est professeur de nutrition pour la santé publique à l’Université d’Ulster, où elle contribue à la recherche menée au Centre d’innovation nutritionnelle pour l’alimentation et la santé (Nutrition Innovation Centre for Food and Health – NICHE). Ayant pour objet l’amélioration de l’activité physique et de la santé, ses travaux de recherche portent sur l’obésité, notamment sur les édulcorants non nutritifs et sur leurs possibles répercussions sur la santé, sur le développement des facteurs de risque des maladies, ainsi que sur les interventions dans le mode de vie au cours des principales étapes du cycle de vie.

Nutritionniste certifiée (santé publique) et membre de l’Association irlandaise pour la nutrition (FAfN), elle est également un membre actif de la Société pour la nutrition et actuellement rédactrice en chef des comptes-rendus de la Société pour la nutrition. En plus d’être membre expert du Groupe consultatif d’experts sur les édulcorants soutenu par l’ISA, elle est également membre et vice-présidente du Comité de recherche scientifique Chest Heart & Stroke d’Irlande du Nord (NICHS), membre et présidente du Conseil consultatif de rédaction du Bulletin sur la nutrition, ainsi que membre du Comité pour les allégations nutritionnelles et de santé du Royaume-Uni (https://www.gov.uk/government/groups/uk-nutrition-and-health-claims-committee). Ayant participé au séminaire de la Plateforme européenne de leadership en nutrition (ENLP) en 1997 et étant fortement impliquée dans le programme de leadership international depuis cette date, elle préside aujourd’hui le conseil de l’ENLP (www.enlp.eu.com).

Le Dr Carlo La Vecchia a obtenu son doctorat en médecine à l’Université de Milan et un master en médecine clinique (épidémiologie) à l’Université d’Oxford. Il est actuellement professeur de statistique médicale et épidémiologie à la Faculté de médecine de l’Université de Milan.

Le Dr La Vecchia est rédacteur pour de nombreuses revues cliniques et épidémiologiques. Il est aussi l’un des épidémiologiques les plus renommés et les plus productifs de son domaine, avec plus de 2 260 articles évalués par les pairs qui viennent enrichir la littérature médicale. Il est aussi l’un des chercheurs les plus cités au monde selon les données de l’ISI HighlyCited.com, développeur et éditeur de l’indice de citations scientifiques (2003, 2017-2020, indice h 182, indice h10 1800). Le Dr La Vecchia a été professeur agrégé associé d’épidémiologie à la faculté Harvard School of Public Health, Boston, MA (1996-2001) et professeur associé de médecine au Centre médical de l’Université de Vanderbilt et au Centre Vanderbilt-Ingram pour le cancer (2002-2018).

Chimiste spécialisée en nutrition moléculaire, Wendy Russell étudie la complexe interaction entre l’alimentation et la santé. Ses recherches visent à déterminer les effets de l’alimentation sur différents groupes de la population, au moyen d’interventions alimentaires, dans le but de définir le rôle des aliments et d’éviter les maladies telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et le cancer. Wendy dispose du financement du gouvernement écossais pour étudier le potentiel des nouvelles récoltes, notamment en vue de l’approvisionnement en protéines pour l’avenir et l’exploitation des espèces végétales sous-utilisées, afin d’améliorer la nutrition et la biodiversité agricole. En plus de permettre la recherche de nouvelles opportunités au profit de l’industrie alimentaire du Royaume-Uni, le financement de Global Challenges permet aussi de traduire les résultats de cette recherche en bénéfices au profit des petits exploitants agricoles des zones rurales et des coopératives d’Afrique subsaharienne. Wendy est rédactrice adjointe de Microbiome et membre du groupe d’experts de l’International Life Science Institute en gestion nutritionnelle de la glycémie postprandiale et en efficacité d’intervention chez les personnes ayant le syndrome métabolique.