Rôle dans une alimentation saine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Les édulcorants constituent un moyen simple de réduire la quantité de sucres et l’apport calorique dans notre alimentation. Lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’une alimentation et d’un mode de vie sains, les édulcorants peuvent nous aider à respecter les recommandations actuelles en matière de santé publique visant à réduire la consommation excessive de sucres, sans que cela n’affecte pour autant le plaisir de consommer des aliments et des boissons au goût sucré.

Le goût sucré dans notre alimentation

Le goût pour le sucré est inné et se manifeste à tous les âges et dans toutes les cultures du monde, ce qui explique qu’il fait partie intégrante de l’alimentation de l’être humain. En même temps, la réduction de l’apport excessif de sucres est une recommandation de santé publique. Cependant, il est difficile de parvenir à ce que les personnes réduisent de manière significative le sucré dans leur alimentation. Le principal bénéfice des édulcorants est de permettre aux personnes de continuer à apprécier des aliments et des boissons au goût sucré et qui contiennent moins de sucre et de calories. Dans bien des cas, consommer une boisson édulcorée contenant peu ou pas de calories peut aider à réduire l’appétence pour le goût sucré et la consommation d’aliments sucrés.1

Le rôle des édulcorants dans la réduction des sucres

À l’heure où l’obésité et les maladies non transmissibles (MNT) atteignent des taux inquiétants à l’échelle mondiale, les gouvernements du monde entier se sont engagés à relever ce défi commun en adoptant une approche qui tient compte de l’ensemble de la société et qui implique tous les acteurs concernés. Les responsables politiques ont exhorté les entreprises du secteur de l’alimentation et des boissons à contribuer à la réduction des facteurs de risque des MNT, à créer des environnements alimentaires sains et à offrir des options plus saines à travers la reformulation des produits.2,3 Grâce à leurs propriétés, les édulcorants permettent aux fabricants de soutenir ces objectifs de santé en développant des boissons et des aliments moins caloriques et moins sucrés. Dotés d’un pouvoir édulcorant très élevé par rapport au sucre, les édulcorants sont utilisés dans la pratique en petite quantité pour conférer le niveau de sucrosité souhaité aux aliments et aux boissons, tout en fournissant un apport calorique nul ou très faible au produit final.4 Lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’une alimentation et d’un mode de vie sains, les édulcorants peuvent nous aider à respecter les recommandations actuelles en matière de santé publique visant à réduire la consommation excessive de sucres, sans que cela n’affecte pour autant le plaisir de consommer des aliments et des boissons au goût sucré. En effet, selon une étude britannique récente, les consommateurs de boissons édulcorées peu ou non caloriques sont plus susceptibles de respecter la recommandation relative à la consommation de sucres libres, par rapport aux consommateurs de boissons édulcorées avec du sucre.5

Les édulcorants sont utiles pour réduire l’apport calorique

En remplaçant les sucres présents dans les aliments et les boissons, les édulcorants contribuent à réduire la densité énergétique de ces aliments (la quantité de calories par gramme d’aliment), ce qui, à son tour, peut se traduire par d’importantes économies de calories. De nombreuses études évaluant l’impact de la consommation des édulcorants sur l’apport calorique du repas suivant et sur l’apport énergétique quotidien total, montrent qu’il existe une importante diminution calorique avec l’utilisation d’édulcorants par rapport au sucre, sans qu’il n’y ait de différences significatives par rapport à l’eau ou à d’autres boissons non édulcorées.6,7

Les édulcorants dans le cadre d’une alimentation saine

Dans le monde entier, les recommandations nutritionnelles encouragent les personnes à suivre un modèle alimentaire et un mode de vie sains afin de favoriser la santé et le bien-être général, y compris un poids corporel sain. Manger raisonnablement, choisir une alimentation variée et de qualité parmi une vaste gamme d’aliments et rester actif sont autant de bons moyens de promouvoir la santé. Le choix d’aliments ou de boissons édulcorés et contenant peu ou pas de calories est associé à une meilleure qualité de l’alimentation dans différentes populations à travers le monde, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Brésil.5,8-10 La recherche démontre que les consommateurs de produits édulcorés peu ou non caloriques ont tendance à suivre des régimes alimentaires de meilleure qualité, avec des produits alimentaires qui contiennent moins de sucre, et à adopter une consommation plus élevée d’autres groupes d’aliments sains, tels que les fruits et les légumes. Les édulcorants sont aussi fréquemment utilisés dans les efforts de contrôle du poids et/ou dans le cadre d’une stratégie réussie de maintien de la perte de poids.11 Les personnes qui s’efforcent à perdre du poids ou qui souhaitent contrôler leur poids corporel ou leur taux de glucose consomment plus souvent des boissons et des aliments édulcorés peu ou non caloriques.12,13 Des recherches récentes suggèrent également que la consommation de boissons diététiques édulcorées avec des édulcorants peut aider les personnes au régime à contrôler leur consommation alimentaire en cas de fringales, et à concilier leurs objectifs potentiellement contradictoires, à savoir le plaisir de manger et le contrôle du poids.14
  1. Bellisle F. Intense Sweeteners, Appetite for the Sweet Taste, and Relationship to Weight Management. Curr Obes Rep 2015; 4(1): 106-110
  2. EU Framework for National Initiatives on Selected Nutrients, Annex II: Added Sugars, 2015
  3. Public Health England (PHE) 2015. Sugar reduction: The evidence for action. Annexe 5: Food Available online at: https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/470176/Annexe_5._Food_Supply.pdf
  4. Gibson S, Ashwell M, Arthur J, et al. What can the food and drink industry do to help achieve the 5% free sugars goal? Perspect Public Health.2017 Jul; 137(4): 237-247
  5. Patel L, Alicandron G, La Vecchia C. Low-calorie beverage consumption, diet quality and cardiometabolic risk factor in British adults. Nutrients 2018; 10: 1261
  6. Rogers PJ, Hogenkamp PS, de Graaf C, et al. Does low-energy sweetener consumption affect energy intake and body weight? A systematic review, including meta-analyses, of the evidence from human and animal studies. Int J Obes (Lond) 2016; 40: 381-94
  7. Toews I, Lohner S, de Gaudry DK, Sommer J, Meerpohl JJ. Association between intake of non-sugar sweeteners and health outcomes: systematic review and meta-analyses of randomised and non-randomised controlled trials and observational studies. BMJ 2019;363: k4718
  8. Drewnowski A, Rehm CD. Consumption of low-calorie sweeteners among U.S. adults is associated with higher Healthy Eating Index (HEI 2005) scores and more physical activity. Nutrients. 2014; 6(10): 4389-403
  9. Leahy M, Ratliff JC, Riedt CS, Fulgoni III VL. Consumption of Low-Calorie Sweetened Beverages Compared to Water Is Associated with Reduced Intake of Carbohydrates and Sugar, with No Adverse Relationships to Glycemic Responses: Results from the 2001–2012 National Health and Nutrition Examination Surveys. Nutrients2017; 9: 928
  10. Silva Monteiro L, Kulik Hassan B, Melo Rodrigues PR, Massae Yokoo E, Sichieri R, Alves Pereira R. Use of table sugar and artificial sweeteners in Brazil: National Dietary Survey 2008-2009. Nutrients 2018; 10: 295
  11. Catenacci VA, Pan Z, Thomas JG, et al. Low/no calorie sweetened beverage consumption in the National Weight Control Registry. Obesity (Silver Spring) 2014; 22(10): 2244-51
  12. Drewnowski A, Rehm C. The use of low-calorie sweeteners is associated with self-reported prior intent to lose weight in a representative sample of US adults. Nutrition & Diabetes 2016; 6: e202
  13. Grech A, Kam CO, Gemming L, Rangan A. Diet-Quality and Socio-Demographic Factors Associated with Non-Nutritive Sweetener Use in the Australian Population. Nutrition 2018; 10: 833
  14. Maloney NG, Christiansen P, Harrold JA, Halford JCG, Hardman CA. Do low-calorie sweetened beverages help to control food cravings? Two experimental studies. Physiology & Behavior 2019; 208: 112500