Nous pouvons tous être des héros ou des héroïnes du cœur !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’ISA se Joint à la Fédération mondiale du cœur en appui à la Journée mondiale du cœur 2019

Bruxelles, le 26 septembre 2019 : L’Association internationale des édulcorants (ISA) est fière de se joindre à la Fédération mondiale du cœur en appui à la Journée mondiale du cœur du 29 septembre et aux activités liées à sa célébration, ainsi que de sensibiliser sur l’importance d’agir dès maintenant pour vivre plus longtemps, dans de meilleures conditions et avec un cœur en pleine santé.

Les maladies cardiovasculaires, dont les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, sont aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde :

  • Chaque année, 17,9 millions de personnes dans le monde meurent à cause des maladies cardiovasculaires, un chiffre qui représente près de la moitié des décès provoqués par les maladies non transmissibles.
  • Or les maladies cardiovasculaires peuvent être prévenues : à travers le contrôle de facteurs de risque, tels que la consommation de tabac, une alimentation peu saine et l’inactivité physique, au moins 80 % des décès prématurés dus aux cardiopathies et aux accidents vasculaires cérébraux pourraient être évités.
  • Les leaders mondiaux se sont engagés à réduire de 25 % d’ici à 2025 la mortalité dans le monde liée aux maladies non transmissibles (MNT).1

La Journée mondiale du cœur a été instituée par la Fédération mondiale du cœur et est célébrée tous les ans à la date du 29 septembre. Elle vise à sensibiliser aux actions que les personnes peuvent entreprendre pour prévenir et contrôler les maladies cardiovasculaires (MCV). L’objectif de la Journée mondiale du cœur 2019 est de renforcer les capacités des personnes afin qu’elles s’efforcent à garder un cœur sain et qu’elles s’engagent à vivre avec un cœur en pleine santé. Nous pouvons tous et toutes devenir des Héros ou Héroïnes du cœur. Nous pouvons tous faire une promesse à nous-mêmes, à nos amis, à notre famille, à nos patients ou à nos employés. Une promesse pour notre cœur, pour leur cœur, la promesse de cuisiner et de manger plus sainement, de faire plus d’exercices et d’encourager vos enfants à être plus actifs ; la promesse à nos proches de dire adieu au tabac ou de les aider à arrêter de fumer.2

La promesse d’apporter de petits changements à son mode de vie dans le but de garder un cœur sain

À l’occasion de la Journée mondiale du cœur 2019, l’ISA tenait à mettre en avant les petites actions que vous pouvez entreprendre pour avoir une meilleure alimentation et une plus grande activité physique, et qui peuvent vous aider à mener une vie avec un cœur plus sain :

  • Optez pour les fruits et légumes et consommez 5 portions par jour : la variété vous aidera à atteindre votre objectif !
  • Limitez les aliments à haute teneur en graisses, sel et sucre : les étiquettes alimentaires vous aideront à mieux choisir !
  • Réduisez la consommation de friandises et de boissons sucrées ; les aliments et boissons à faible teneur en calories contiennent moins de sucre et moins de calories et peuvent être une option utile si vous souhaitez continuer à profiter du plaisir du goût sucré.
  • Réduisez la consommation d’alcool et respectez les recommandations de consommation.
  • Fixez-vous un minimum de 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée, 5 fois par semaine. Ou plus !
  • Souvenez-vous que les changements peuvent être petits et ne pas être introduits tous à la fois, cependant les effets sur votre santé cardiovasculaire peuvent être énormes.

L’obésité et le diabète sont associés à un risque élevé de MCV

L’obésité est un facteur de risque important de cardiopathies. Un poids corporel élevé comporte un plus grand risque de développer le diabète de type 2 et peut avoir des conséquences sur la pression artérielle et les niveaux des lipides dans le sang.3Également, les personnes diabétiques ont entre 2 et 3 fois plus de probabilité de souffrir d’une maladie cardiovasculaire.4

En tant qu’alternatives aux sucres, les édulcorants peuvent jouer un rôle très avantageux lorsqu’ils sont utilisés à la place du sucre, dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée et d’un style de vie sain, y compris chez les personnes qui présentent un risque de souffrir d’une maladie cardiaque. Par ailleurs, la consommation d’édulcorants provoque une élévation moins importante du taux de glucose dans le sang en comparaison avec les sucres.5 C’est pourquoi, ils peuvent offrir une aide importante aux personnes diabétiques qui ont besoin de contrôler leur ingestion des glucides,6 mais qui souhaitent néanmoins profiter des aliments et boissons au goût sucré, avec moins de sucre et moins de calories. De plus, les édulcorants peuvent aider les personnes à réduire la quantité globale de calories consommées et à contrôler par conséquent leur poids.7 Les édulcorants sont également des ingrédients inoffensifs pour la denture et ne contribuent pas à la formation de la carie dentaire.5

Suivez-nous sur les réseaux sociaux, participez aux conversations sur la Journée mondiale du cœur 2019 et partagez les informations et les conseils décrits ci-dessus en utilisant le hashtag #WorldHeartDay.

  1. https://www.who.int/nmh/publications/ncd-action-plan/en/
  2. https://www.world-heart-federation.org/world-heart-day
  3. World Heart Federation. Factsheet: Diet, overweight and obesity. Published 30 May 2017. Available at: https://www.world-heart-federation.org/resources/diet-overweight-obesity/
  4. World Heart Federation. A roadmap on the prevention of cardiovascular disease among people living with diabetes. Global Heart 2019 Sep 2; 14(3): 215-240
  5. The European Food Safety Authority (EFSA) has concluded that: “Consumption of foods/drinks containing intense sweeteners instead of sugar induces a lower blood glucose rise after their consumption compared to sugar-containing foods/drinks” and that: “Consumption of foods/drinks containing intense sweeteners instead of sugar contributes to the maintenance of tooth mineralisation”. EFSA Scientific opinion on the substantiation of health claims related to intense sweeteners. EFSA 2011 Journal 9(6): 2229, and 9(4): 2076
  6. Diabetes UK. The use of low or no calorie sweeteners. Position Statement (Updated December 2018). Available at: https://www.diabetes.org.uk/professionals/position-statements-reports/food-nutrition-lifestyle/use-o…
  7. Rogers PJ, Hogenkamp PS, de Graaf C, et al. Does low-energy sweetener consumption affect energy intake and body weight? A systematic review, including meta-analyses, of the evidence from human and animal studies. Int J Obes 2016; 40(3): 381-94.