L’EFSA réaffirme sa confiance dans la thaumatine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’ISA accueille favorablement le nouvel avis scientifique de l’EFSA sur la thaumatine

Bruxelles, le 30 novembre 2021 : L’Association internationale des édulcorants (ISA) se félicite de l’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), publié aujourd’hui, qui confirme à nouveau que l’utilisation de l’édulcorant, la thaumatine, dans les aliments et boissons ne présente aucun risque et que les niveaux actuels d’exposition ne posent aucun problème de sécurité1.

Conformément à la réglementation européenne, la Commission européenne a demandé à l’EFSA d’entreprendre une réévaluation de tous les additifs alimentaires, y compris les édulcorants, dont l’usage a été autorisé dans l’Union européenne avant janvier 2009. La réévaluation de la thaumatine fait partie de ce processus. Dans leur analyse, les experts scientifiques de l’EFSA ont évalué l’ensemble des preuves scientifiques disponibles, dont les données toxicologiques, de consommation et épidémiologiques et ont conclu que la thaumatine est sûre lorsqu’elle est utilisée comme additif alimentaire.

Cela vient à confirmer les résultats des évaluations antérieures réalisées par le Comité mixte d’experts des additifs alimentaires (JECFA)2 de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé, ainsi que par les autres organismes de réglementation du monde entier, y compris les États membres de l’Union européenne.

À l’heure où l’obésité et les maladies non transmissibles, dont le diabète et les maladies bucco-dentaires, constituent encore des défis importants en matière de santé globale, et compte tenu des recommandations actuelles en matière de santé publique visant à réduire la consommation globale de sucre, les édulcorants peuvent être utiles pour créer des environnements alimentaires plus sains. Ils offrent aux personnes une grande variété de saveurs sucrées avec peu de calories ou sans calories et peuvent par conséquent être un moyen utile, s’ils sont utilisés à la place du sucre et font partie d’une alimentation équilibrée, pour aider à réduire l’apport global en sucres et en calories3 , ainsi que pour contrôler les niveaux de glucose dans le sang4. Par ailleurs, les édulcorants ne fermentent pas sous l’action des bactéries buccales, ce qui veut dire qu’ils ne contribuent pas à la déminéralisation dentaire, celle-ci étant l’une des causes de la carie dentaire5 .

  1. https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.2903/j.efsa.2021.6884
  2. http://www.fao.org/food/food-safety-quality/scientific-advice/jecfa/en/
  3. Rogers PJ and Appleton KM. The effects of low-calorie sweeteners on energy intake and body weight: a systematic review and meta-analyses of sustained intervention studies. Int J Obes (Lond) 2021;45(3):464-478. doi:10.1038/s41366-020-00704-2. Epub 2020 Nov 9.
  4. Diabetes UK. The use of low or no calorie sweeteners. Position Statement (Updated December 2018). Available at: https://www.diabetes.org.uk/professionals/position-statements-reports/food-nutrition-lifestyle/use-of-low-or-no-calorie-sweetners
  5. EFSA Scientific opinion on the substantiation of health claims related to intense sweeteners. EFSA 2011 Journal 9(6): 2229, and 9(4): 2076.