Avis scientifique sur la justification des allégations relatives à la santé liées aux édulcorants intenses et à la contribution, à la maintenance ou à la réalisation d’un poids corporel normal (ID 1136, 1444, 4299), réduction des réponses glycémiques post-prandiales (ID 4298)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Auteur(s): EFSA, Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies
Nom de la publication : EFSA Journal 2011;9(6):2229 [26 pp.]
Année de publication : 2011

Extrait

Les effets annoncés en matière de santé dentaire sont « les édulcorants ne peuvent pas être fermentés par des bactéries buccales, ils ne sont donc pas cariogéniques », « les aliments qui, dans des conditions typiques d’utilisation, ne sont ni cariogéniques ni érosifs, aident à maintenir des dents saines et sont bons pour les dents » et pour « bons pour la santé dentaire ». Il est supposé que la population cible est la population générale. Dans le contexte de la formulation proposée, des conditions d’utilisation et des références fournies, le Comité suppose que les effets revendiqués se rapportent au maintien de la minéralisation dentaire en diminuant la déminéralisation des dents. Le Comité considère que le maintien de la minéralisation dentaire en réduisant la déminéralisation des dents résultant de la production d’acide provoquée par la fermentation des glucides, comme étant un effet physiologique bénéfique, à condition qu’il ne soit pas accompagné d’une déminéralisation des dents résultant des propriétés érosives d’un aliment spécifique.

Une allégation sur les substituts de sucre xylitol, sorbitol, mannitol, maltitol, lactitol, isomalt, érythritol, D-tagatose, isomaltulose, sucralose et polydextrose; et sur le maintien de la minéralisation dentaire en diminuant la déminéralisation des dents a déjà été évalué avec des résultats positifs. Le Comité considère que la justification scientifique et les conditions d’utilisation proposées s’appliquent également aux édulcorants intenses.

Résumé

Dans cet avis scientifique sur les allégations relatives à la santé, le Groupe d’experts sur les produits diététiques de nutrition et les allergies de l’EFSA a conclu qu’il existe suffisamment d’informations scientifiques pour étayer les allégations selon lesquelles les édulcorants intenses, comme tous les remplaçants du sucre, maintiennent la minéralisation dentaire en diminuant la déminéralisation dentaire si consommé au lieu de sucres . Les édulcorants à faible teneur en calories sont en effet des ingrédients favorables aux dents et leur rôle bénéfique dans la santé dentaire est bien établi. Sur la base de cet avis scientifique de l’EFSA, la Commission européenne a autorisé l’allégation de santé selon laquelle la consommation d’aliments contenant des édulcorants peu caloriques au lieu du sucre contribue au maintien de la minéralisation dentaire en 2012 (Règlement (UE) n ° 432/2012 du 16 mai 2012).

Les édulcorants à faible teneur en calories sont également fréquemment utilisés dans les dentifrices, les bains de bouche et les suppléments de fluor qui assurent l’hygiène dentaire.

Voir l’article en entier