Avancées dans les édulcorants à faible teneur en caloris et avantages pour la santé dentaire par rapport aux sucres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Auteur(s): Grenby TH
Nom de la publication : Proc Finn Dent Soc. 1991; 87(4): 489-99
Année de publication : 1991

Extrait

De nombreux facteurs doivent être pris en compte dans le développement de nouveaux édulcorants intenses pour remplacer les sucres dans l’alimentation au bénéfice de la santé dentaire. Il s’agit notamment de leurs propriétés générales, de leur innocuité et de leur évaluation toxicologique, de leur évolution métabolique dans le corps, du niveau réglementaire et de la documentation disponible sur la recherche dentaire. Le choix en matière de nouveaux édulcorants avec des propriétés améliorées se développe, et une attention particulière est accordée aux édulcorants multiples, aux matériaux d’origine naturelle et au contrôle calorique, ainsi qu’au développement de la santé dentaire, à la distinction entre les propriétés non cariogéniques et anti-cariogéniques, le tout pour assurer l’approbation réglementaire et développer une gamme attrayante d’aliments et de boissons contenant ces nouveaux matériaux.

Résumé

Cette revue fournit un résumé des avancées du début des années 90 en ce qui concerne les édulcorants à faible teneur en calories et leurs avantages pour la santé dentaire. Un certain nombre d’études ont été menées depuis lors, fournissant plus de preuves sur le rôle bénéfique des édulcorants à faible teneur en calories dans la santé bucco-dentaire . Compte tenu de toutes les preuves publiées disponibles, en 2011, l’EFSA a conclu dans son avis scientifique qu’il existe suffisamment d’informations scientifiques pour étayer les allégations selon lesquelles les édulcorants intenses, comme tous les substituteurs de sucre, maintiennent la minéralisation dentaire en diminuant la déminéralisation des dents si ils sont consommés au lieu de sucre.

Sur la base de cet avis scientifique de l’EFSA, la Commission européenne a autorisé l’allégation de santé selon laquelle la consommation d’aliments contenant des édulcorants peu caloriques au lieu du sucre contribue au maintien de la minéralisation dentaire en 2012 (Règlement (UE) n° 432/2012 de la Commission, 16 mai 2012).

Voir l’article en entier