Les experts concluent qu’une grande quantité d’études humaines bien contrôlées suggèrent que les édulcorants à faible teneur en calories peuvent être un outil utile dans la gestion du poids.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

34ème Symposium international sur le diabète et la nutrition, Prague: Les scientifiques de renommée mondiale conviennent que « il a été réalisé une recherche de haute qualité chez l’homme qui affirme constamment le rôle utile des édulcorants à faible teneur en calories dans le contrôle et la gestion du poids à court et à long terme ». Dans le contexte du 34ème Symposium international sur le diabète et la nutrition , qui s’est tenu à Prague entre le 29 juin et le 1er juillet, quatre experts renommés dans leurs domaines ont été invités par les organisateurs pour participer à une table ronde édifiante autour des édulcorants à faible teneur en calories et leur rôle dans l’obésité et les épidémies de diabète.

Le 34ème Symposium international sur le diabète et la nutrition, organisé par le Groupe d’étude sur le diabète et la nutrition ( DNSG) de l´Association européenne pour l’étude du diabète (EASD) , a réuni des spécialistes scientifiques, nutritionnels et du diabète de renommée mondiale et des professionnels de la santé de partout dans le monde pour discuter et débattre des développements scientifiques émergents sur la prévention et le traitement du diabète.

Dans la session intitulée « Vivre sucré : Les édulcorants non caloriques peuvent-ils contribuer à la lutte contre l’obésité et le diabète? », qui a eu lieu le vendredi 1er juillet, le Professeur Fred Brouns, le Dr France Bellisle, le Professeur Peter Rogers et le Dr James O. Hill, ont présenté les résultats de leur récente recherche1, 2, 3 et les données les plus récentes de la littérature scientifique sur le rôle des édulcorants à faible teneur en calories dans la gestion du poids. Au cours de la table ronde, les orateurs ont conclu que les dernières études et examens systématiques de haute qualité publiés en 2016 intègrent une valeur ajoutée à une richesse de données déjà existante qui a démontré à plusieurs reprises que les édulcorants à faible teneur en calories et la nourriture et les boissons en contenant peuvent aider à réduire le sucre et l’apport énergétique, lorsqu’il est utilisé dans le cadre d’un programme alimentaire de contrôle du poids et à la place des sucres. Plus précisément, les conférenciers ont insisté sur le fait que «compte tenu du nombre important de preuves d’études humaines, nous pouvons être convaincus que les édulcorants à faible teneur en calories peuvent être un outil efficace de gestion du poids. Lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’un programme de contrôle du poids, les aliments et les boissons sucrés à faible teneur en calories peuvent aider les gens à réduire l’apport calorique global tout en conservant le bon goût sucré de leurs aliments et boissons préférés.

Contrairement à ce que l´on entend souvent, les études scientifiques solides ne montrent pas que l’utilisation d’édulcorants à faible teneur en calories conduit à manger plus d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les personnes qui commencent à utiliser des boissons sucrées à faible teneur en calories semblent faire des choix plus sains dans leurs régimes, en faveur d’une amélioration de la qualité générale du régime alimentaire. En fournissant un goût sucré sans les calories, les options sucrées à faible teneur en calories peuvent aider de manière utile les personnes à faire des choix intelligents sans compromettre le goût agréable du sucre et les aider à adopter une alimentation et un mode de vie équilibrés.

Pour plus de détails sur le congrès et la session intitulée « Vivre sucré : Les édulcorants non caloriques peuvent-ils contribuer à la lutte contre l’obésité et le diabète ? », et pour en savoir plus sur les présentations des orateurs, cliquez ici .

  1. Rogers PJ. et al. Does low-energy sweetener consumption affect energy intake and body weight? A systematic review, including meta-analyses, of the evidence from human and animal studies. Int J Obes (Lond). 2016 Mar;40(3):381-94. doi: 10.1038/ijo.2015.177. Epub 2015 Sep 14
  2. Peters JC, Beck J, Cardel M, Wyatt H, Foster G, Pan Z, Wojtanowski A, Vander Veur S, Herring S, Brill C, Hill J, The Effects of Water and Non-Nutritive Sweetened Beverages on Weight Loss and Weight Maintenance: A Randomized Clinical Trial. Obesity (Silver Spring). 2016 Feb;24(2):297-304. doi: 10.1002/oby.21327. Epub 2015 Dec 26.
  3. Bellisle F. Intense Sweeteners, Appetite for the Sweet Taste, and Relationship to Weight Management. Curr Obes Rep. 2015;4(1):106-10. doi: 10.1007/s13679-014-0133-8