Une meilleure communication sur les risques et bénéfices des édulcorants est nécessaire pour atteindre la réduction recommandée de la consommation du sucre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les principales conclusions du rapport de symposium publié lors de la conférence FENS 2019

Informations clés :

  • Pour atteindre la réduction recommandée de la consommation du sucre, il est nécessaire de mettre en place différentes stratégies en matière de santé publique, notamment la réduction des portions, la promotion de choix alimentaires plus sains et la reformulation de nos aliments et boissons.
  • Les édulcorants peuvent être utiles à la reformulation des produits, puisqu’ils permettent de remplacer le sucre et de réduire les calories des aliments et boissons, tout en conservant le goût sucré.
  • Avant l’approbation de leur utilisation, tous les édulcorants sont soumis à une évaluation exhaustive par des organismes de réglementation du monde entier en vue de confirmer leur innocuité.
  • Malgré leur approbation réglementaire et leur utilité pour la réduction de la consommation du sucre, certaines allégations affirment encore que les édulcorants présentent des effets négatifs, en se basant souvent sur des preuves scientifiques insuffisantes ou inexistantes.
  • La lutte contre la désinformation, lorsque celle-ci existe, est nécessaire pour garantir un traitement de l’information équilibré de l’ensemble de la base de données de la recherche scientifique.

 

Le présent article analyse les principaux résultats d’un rapport de symposium récemment publié par Gallagher et al.1 et qui résume les messages clés des présentations et débats tenus lors du symposium scientifique organisé par l’ISA dans le cadre de la 13e Conférence européenne sur la nutrition (FENS 2019). La réduction de la consommation du sucre étant une priorité de santé publique, le symposium avait pour objectif d’analyser les preuves scientifiques et les recommandations relatives à l’utilisation et aux bénéfices potentiels des édulcorants dans la réduction de la consommation du sucre, en portant une attention particulière aux effets sur le poids corporel et le contrôle de la glycémie, en plus de débattre des orientations futures de la recherche.

En examinant les preuves disponibles issues des essais cliniques humains, qui ont fait l’objet de revues systématiques et de méta-analyses récentes, les auteurs ont conclu que les édulcorants peuvent contribuer à réduire l’apport énergétique et donc à contrôler le poids, à condition qu’ils soient utilisés pour remplacer le sucre et les produits sucrés dans l’alimentation.

En ce qui concerne leur impact sur le diabète et le contrôle du glucose, les édulcorants provoquent un pic de glycémie plus faible que le sucre. Ceci est important pour les personnes diabétiques qui doivent contrôler leur taux de glucose dans le sang et éviter les pics de glucose. Lorsque des études effectuent une comparaison entre les édulcorants et l’eau ou un placebo, leur impact sur le contrôle du glucose ou sur le poids corporel est similaire, ce qui signifie qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils aient un effet de type pharmacologique ou qu’ils entraînent une perte de poids.

Comment comprendre et communiquer sur les bénéfices potentiels liés à l’utilisation des édulcorants

Il est essentiel de comprendre quels sont les bénéfices potentiels des édulcorants pour pouvoir réaliser une meilleure communication sur les risques et bénéfices. Les édulcorants permettent la formulation de produits au goût sucré sans sucre, ou en quantité moindre, avec peu de calories ou sans calories. Ainsi, lorsque des personnes consomment des aliments ou boissons contenant des édulcorants à la place de leurs versions sucrées, elles consomment moins de calories pendant la journée, et ceci, finalement, peut entraîner une perte de poids modeste sur une période donnée. Ceci ne pourrait pas se produire sans la substitution du sucre et la réduction de l’apport calorique de notre alimentation.

Par ailleurs, les personnes qui consomment des produits contenant des substituts du sucre choisissent souvent d’utiliser ces produits, car ces boissons et aliments édulcorés les aident à maintenir une alimentation savoureuse tout en favorisant une gestion du poids à long terme. Concrètement, cela signifie que les édulcorants permettent à certaines personnes d’adopter un régime alimentaire plus appétissant et moins calorique. D’ailleurs, dans certains cas, la recherche a démontré que les édulcorants peuvent aider certaines personnes à mieux gérer leurs envies de manger et à se sentir plus en contrôle et moins coupables vis-à-vis de leur alimentation.

Les universitaires et chercheurs en nutrition, auteurs du rapport de ce symposium, ont conclu que, compte tenu de l’intérêt de la santé publique pour les effets du sucre sur la santé et pour le rôle potentiel des édulcorants, il est important que l’ensemble des preuves et des résultats des recherches des grands projets menés dans l’actualité soient pleinement communiqués et transférés au domaine de la santé publique. Toutefois, les auteurs ont également souligné l’importance de reconnaître que même avec une base de données probantes parfaitement développée, la traduction des bénéfices des édulcorants en bénéfices pour la santé publique sera finalement entravée si le scepticisme infondé entourant l’utilisation des substituts du sucre persiste parmi le grand public, les professionnels de santé et d’autres parties prenantes clés. C’est pourquoi, il est fondamental de lutter contre la désinformation qui persiste dans ce domaine malgré les approbations réglementaires continues et la confirmation de l’innocuité des édulcorants.

Une meilleure communication sur les risques et bénéfices est nécessaire pour garantir une information équilibrée de l’ensemble des bases de données probantes et, surtout, pour appuyer les stratégies de santé publique plus larges visant à réduire la consommation excessive de sucres et à obtenir ainsi des effets positifs sur la santé.

  1. Gallagher AM , Ashwell M, Halford JCG, Hardman CA, Maloney NG and Raben A. Low-calorie sweeteners in the human diet: scientific evidence, recommendations, challenges and future needs. A symposium report from the FENS 2019 conference. Journal of Nutritional Science 2021; 10:E7. doi:10.1017/jns.2020.59