Les édulcorants peuvent-ils nous aider à perdre du poids ? La science répond à votre question

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Une nouvelle étude passe en revue l’ensemble des essais cliniques portant sur les effets des édulcorants sur le poids corporel

Informations clés :

  • Une alimentation saine et équilibrée est importante pour la santé et nous aide à contrôler notre poids corporel.
  • La principale conclusion d’une nouvelle revue systématique et d’une méta-analyse est que le remplacement du sucre par des édulcorants peut aider à réduire le poids.
  • Cet effet a été particulièrement observé chez les personnes en surpoids ou obèses et chez les personnes qui suivent un régime alimentaire « libre » et sans restrictions.
  • Aucune preuve dans cette étude ne vient étayer l’affirmation selon laquelle la consommation d’édulcorants pourrait favoriser la prise de poids.
  • Les auteurs estiment que l’étude « peut être utilisée pour fournir une base solide à des décisions de politique publique fondées sur des preuves ».

La nouvelle année a été marquée par une situation sans précédent dans le monde entier. En ces temps difficiles, la nouvelle priorité est de nous protéger et de protéger nos proches de la nouvelle épidémie du coronavirus et de la maladie COVID-19, en suivant les directives de nos autorités nationales de santé publique. Tout en restant à la maison, notre nouvelle priorité doit être d’assurer notre sécurité et notre bien-être, tant du point de vue physique que psychologique.

Dans ces pénibles circonstances, de nombreuses personnes peuvent se poser des questions sur la nutrition. Certaines personnes sont également préoccupées par les changements de leurs habitudes alimentaires et leur impact potentiel sur le contrôle du poids corporel. Le fait de rester à la maison peut à la fois nous inciter à manger plus et à être moins actif physiquement, ce qui pourrait entraîner une prise de poids. Une alimentation saine et équilibrée est importante pour la santé et nous aide à contrôler le poids. Manger raisonnablement en adoptant une alimentation diversifiée et rester actif sont autant de bons moyens d’améliorer votre santé.1

Une question fréquente porte sur le rôle des édulcorants dans le poids corporel. Les édulcorants peuvent-ils aider à contrôler le poids corporel ? Ou bien font-ils obstacle à cet effort ? Une nouvelle étude réalisée par Hugo Laviada-Molina et ses collègues, publiée en mars 2020 dans la revue scientifique Obesity Reviews2, a évalué l’ensemble des essais cliniques humains publiés pour répondre à ces questions.

Un examen plus approfondi des résultats de l’étude

L’étude a analysé les données issues de 20 essais contrôlés randomisés ayant été publiés, et a révélé que l’utilisation des édulcorants entraînait une diminution cliniquement appréciable des valeurs du poids corporel/indice de masse corporelle (IMC) dans certaines situations cliniques. L’effet favorable des édulcorants s’est avéré plus important lorsqu’ils sont utilisés comme substitut du sucre, en particulier dans la population adulte, chez les personnes en surpoids ou obèses et chez celles qui suivent un régime alimentaire « libre » et sans restrictions. Lorsque les édulcorants ont été comparés à des comparateurs non caloriques tels que l’eau, aucune différence au niveau du poids n’a été détectée.

Dans la pratique, l’utilisation d’édulcorants à la place du sucre s’est avérée bénéfique, car elle a permis une perte de poids (en moyenne) de 1,3 kg pour l’ensemble de l’échantillon, ce chiffre passant à environ 2,5 kg pour les personnes en surpoids ou obèses. Cette conclusion ne fait pas des édulcorants une “solution miracle” pour perdre du poids, mais elle confirme qu’ils peuvent être l’une des nombreuses et utiles stratégies pour aider à contrôler le poids.

Pourquoi cette étude est-elle importante ?

Cette étude est une revue systématique qui inclut une méta-analyse. Ce type d’études fournit des preuves de meilleure qualité, car elles examinent minutieusement toutes les recherches pertinentes, évaluent de manière critique chaque étude, synthétisent les résultats des études individuelles de manière impartiale et présentent un résumé équilibré et important des résultats, en tenant dûment compte de toute lacune dans les preuves.3

Les revues systématiques et les méta-analyses des essais contrôlés randomisés (c’est à dire des études humaines correctement conçues et rigoureusement contrôlées) fournissent des preuves de meilleure qualité que les méta-analyses des études d’observation. Laviada-Molina et al. signalent les limites des preuves d’observation portant sur le lien entre régime alimentaire et maladie, notamment l’évaluation imprécise des apports, les facteurs de confusion résiduels et la possibilité d’une causalité inverse. C’est pourquoi il est important de prendre en compte la hiérarchie des preuves, surtout lorsque les méta-analyses sont considérées comme des instruments d’élaboration des politiques, ce qui exige un résumé des meilleures preuves disponibles.

Les points clés à retenir

En résumé, la présente revue systématique et la méta-analyse ne fournissent aucune preuve à l’appui de l’affirmation selon laquelle la consommation d’édulcorants favoriserait la prise de poids. En revanche, les résultats indiquent que la substitution du sucre par des édulcorants entraîne une réduction du poids, un effet qui est plus important chez les personnes souffrant de surpoids ou d’obésité.

  1. British Dietetic Association (BDA). Healthy Eating: Food Fact Sheet. Available at: https://www.bda.uk.com/resource/healthy-eating.html
  2. Laviada-Molina H, Molina-Segui F, Pérez-Gaxiola G, et al. Effects of nonnutritive sweeteners on body weight and BMI in diverse clinical contexts: Systematic review and meta-analysis. Obesity Reviews 2020; 1-13. https://doi.org/10.1111/obr.13020
  3. Gopalakrishnan S, Ganeshkumar P. Systematic Reviews and Meta-analysis: Understanding the Best Evidence in Primary Healthcare. J Family Med Prim Care. 2013 Jan;2(1):9-14. doi: 10.4103/2249-4863.109934.