Les édulcorants non nutritifs : perspectives actuelles d’utilisation et de santé : une déclaration scientifique de l’American Heart Association (Association américaine du coeur) et de l’American Diabetes Association (Association américaine du diabète)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Auteur(s): Gardner C, Wylie-Rosett J, Gidding SS, Steffen LM, Johnson RK, Reader D and Lichtenstein AH
Nom de la publication : Diabetes care. 2012; 35(8): 1798-808
Année de publication : 2012

Résumé

La limitation des sucres ajoutés est une stratégie importante pour soutenir une alimentation optimale et un poids santé, comme l’a conclu la déclaration scientifique de l’Association américain du coeur en 2009 intitulée “Prise en charge des sucres alimentaires et santé cardiovasculaire”. La surveillance de l’apport en glucides, qui comprend la limitation des sucres ajoutés, est également une stratégie clé pour atteindre le contrôle de la glycémie telle que cela est publié dans les recommandations de la pratique clinique de l’Association américaine du diabète.

En ce qui concerne les édulcorants à faible teneur en calories et la réponse glycémique, 4 essais randomisés variant de 1 à 16 semaines n’ont révélé aucune différence significative entre les effets des LCS et diverses comparaisons (saccharose, amidon ou placebo) contre des mesures standard de la réponse glycémique (c.-à-d. Le glucose plasmatique et l’insuline, HbA1c, C-peptide) et, en général, n’a pas détecté d’effets cliniquement pertinents. En outre, il existe des données permettant de suggérer que les édulcorants à faible teneur en calories peuvent être utilisés dans un régime structuré pour remplacer les sources de sucres ajoutés et que cette substitution peut entraîner une réduction modérée de l’apport énergétique et une perte de poids. Une réduction réussie de l’apport énergétique nécessite une compensation incomplète de la réduction d’énergie de l’utilisation de boissons et/ou d’aliments contenant des LCS.

Les résultats examinés suggèrent que, lorsqu’ils sont utilisés judicieusement, les édulcorants à faible teneur en calories pourraient faciliter les réductions d’apport en sucres ajoutés, ce qui a entraîné une diminution de l’énergie totale et de la perte de poids/contrôle du poids, et la promotion d’effets bénéfiques sur les paramètres métaboliques connexes. Cependant, ces avantages potentiels ne seront pas pleinement réalisés s’il existe une augmentation compensatoire de l’apport énergétique par d’autres sources.

Voir l’article en entier