Effet cliniques sur les caries de mastiquer de la gomme à mâcher sans sucre après le repas

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Auteur(s): Szöke J, Bánóczy, and H.M. Proskin
Nom de la publication : J Dent Res. 2001; 80(8):1725-29
Année de publication : 2001

Extrait

Des études antérieures in situ et in vitro ont démontré que le fait de mâcher de la gomme sans saccharose après les repas réduit le développement des caries dentaires. Pour étudier l’extrapolation de ces résultats dans le cadre clinique, nous avons effectué une étude de deux ans sur 547 écoliers à Budapest, en Hongrie. Les sujets du groupe « Gomme » ont reçu l’indication de mâcher un morceau de gomme à mâcher sucrée au sorbitol, disponible dans le commerce, pendant 20 minutes après les repas, trois fois par jour. Le groupe « Témoin » n’a pas reçu de gomme à mâcher. Après deux ans, le groupe « Gomme » a présenté une réduction de 38,7 % de la carie incrémentale, à l’exclusion des taches blanches, par rapport au groupe « Témoin ». En incluant les taches blanches, une réduction correspondante de 33,1 % a été observée. Ces résultats suggèrent clairement que, même dans une population modérée à caries pratiquant une hygiène buccale normale, incluant l’utilisation de dentifrices au fluor, un régime incluant le fait de consommer une gomme à mâcher après les repas peut réduire considérablement le taux de développement des caries.

Résumé

Cette étude de deux ans chez les écoliers en Hongrie a confirmé que le chewing-gum sans sucre après les repas réduisait le taux de développement des caries. Plus précisément, mâcher de la gomme sans sucre ou sucrée avec des édulcorants à faible teneur en calories pendant 20 minutes après les repas, trois fois par jour, a entraîné une réduction de 38,7 % de la carie incrémentale. En conclusion, en conjonction avec une pratique d’hygiène bucco-dentaire normale, une mâchée de gomme après le repas peut être bénéfique pour une bonne santé dentaire.

Voir l’article en entier