Les édulcorants dans le diabète: rapports mis à jour de Diabetes UK, de l’Association latino-américaine du diabète (ALAD) et de l’Association américaine du diabète (ADA)


Publié: 27 mai 2019

Résumé des récentes déclarations de position et des documents de consensus publiés par les organisations de personnes diabétiques du monde entier

Informations clés :

  • Les édulcorants ne présentent aucun risque pour la santé des personnes diabétiques, si l’on prend en compte les niveaux actuels de consommation qui sont conformes aux doses journalières admissibles.
  • Les édulcorants ont un effet neutre sur le contrôle du glucose, ils ne provoquent pas d’élévation des niveaux de glucose dans le sang, mais on ne devrait pas s’attendre à ce qu’ils représentent une solution miracle qui puisse entraîner une « réduction du glucose ».
  • Remplacer les sucres par des édulcorants peut être une stratégie utile pour aider à contrôler le glucose et le poids chez les personnes diabétiques, néanmoins la qualité générale de l'alimentation reste fondamentale.

Tout au long de la dernière décennie, de nombreuses organisations de santé dans le monde ont émis des déclarations de position et ont publié des documents de consensus et des directives nutritionnelles sur l’utilisation des édulcorants chez les personnes diabétiques. Ces documents ont pour but d’informer les professionnels de la santé et de leur fournir des informations fondées sur des données probantes destinées à leurs patients. Cet aspect est particulièrement important chez les personnes diabétiques, car lorsque les édulcorants sont utilisés à la place du sucre, ils leur permettent de profiter du goût sucré, sans leur provoquer une augmentation du niveau du glucose dans le sang après leur consommation.

Toutefois, malgré les affirmations sur la sécurité des édulcorants émises par les autorités de réglementation et celles des organisations de santé sur le rôle de ces additifs dans le contrôle du glucose, les personnes continuent à recevoir des informations confuses et contradictoires sur les édulcorants, c’est pourquoi il est essentiel de mettre à jour régulièrement ces rapports. Le présent article offre un résumé des déclarations de position et des documents de consensus publiés récemment par Diabetes UK et l’Association latino-américaine du diabète, et fournit des informations sur les recommandations nutritionnelles mises à jour par l’Association américaine du diabète.

Diabetes UK : « L’utilisation des édulcorants. La déclaration de position »

Diabetes UK a récemment mis à jour sa déclaration de position sur les édulcorants et a émis les conclusions suivantes : « Il a été démontré que les édulcorants ne présentent aucun risque et qu’ils peuvent être utilisés chez les patients adultes et enfants dans le cadre d’une stratégie de contrôle du poids et du diabète ». Après l’analyse de l’évidence disponible et des lacunes de la recherche menée sur ce thème et suite aux débats réalisés avec des experts en nutrition, des diététiciens, des chercheurs et des personnes diabétiques faisant partie d’un groupe de consensus, la position qui a été mise à jour offre une série de recommandations sur la sécurité des édulcorants et sur leur rôle dans le contrôle du poids et du diabète.

Quelques-unes des importantes recommandations issues de la récente déclaration de position sur l’utilisation des édulcorants incluent les points suivants :

  • La sécurité des édulcorants : « L’utilisation des édulcorants ne présente aucun risque si l’on tient compte des niveaux actuels de consommation conformes aux DJA (doses journalières admissibles). Tout nouveau élément relatif à la sécurité et découlant de nouvelles recherches est régulièrement contrôlé. »
  • Le rôle des édulcorants dans le contrôle du poids : « Remplacer les sucres libres par des édulcorants (notamment, dans les boissons édulcorées avec du sucre) peut être une stratégie utile et relativement facile à adopter (ou « une étape intermédiaire ») pour aider à réduire l’apport calorique et à contrôler le poids. […] L’utilisation des édulcorants pour faciliter la perte de poids doit s’inscrire dans le cadre d’une alimentation générale saine et d’un programme de contrôle de poids plus global. »
  • Le rôle des édulcorants dans le contrôle du diabète : « Remplacer les sucres libres par des édulcorants peut représenter une stratégie utile pour aider à contrôler le glucose. »
  • La consommation des édulcorants chez les enfants : « Les édulcorants ne représentent pas de risque pour les enfants s’ils sont consommés conformément aux DJA. La consommation des édulcorants (notamment, la substitution des boissons sucrées par des boissons édulcorées avec des édulcorants) peut être une stratégie utile pour aider au contrôle de la glycémie chez les enfants atteints de diabète. »
  • Les édulcorants et la qualité de l’alimentation : « Les professionnels de la santé tels que les diététiciens devraient évaluer la qualité générale de l’alimentation et le style de vie des personnes qui consomment régulièrement des boissons édulcorées avec du sucre ou des boissons édulcorées avec des édulcorants. L’usage des édulcorants peut constituer une étape intermédiaire pour réduire l’apport en sucre dans l’alimentation et pour contribuer à un modèle alimentaire global sain. »

Vous pouvez télécharger l’intégralité de la déclaration de position de Diabetes UK sur « L’utilisation des édulcorants » et consulter toutes les recommandations de Diabetes UK sur son site Web officiel en cliquant ici.

Association latino-américaine du diabète : Consensus sur l’utilisation des édulcorants chez les personnes diabétiques

Dans le cadre de l’analyse des données probantes actuelles dans un grand nombre de domaines liés à l’utilisation des édulcorants, le récent consensus de l’Association latino-américaine du diabète (ALAD) a conclu que la consommation des édulcorants ne présente pas de risque lorsque les niveaux de la dose journalière admissible (DJA) sont respectés et qu’elle peut aider à réduire les calories, à perdre du poids et à contrôler le glucose, si les édulcorants sont utilisés en remplacement du sucre dans le cadre d’un plan diététique structuré. De plus, le rapport précise que si leur utilisation n’implique pas la substitution des sucres, les édulcorants ont un impact neutre (sans effets bénéfiques ni nocifs).

Ce consensus a été développé par un groupe de chercheurs experts de différents pays d’Amérique latine et vise à fournir une analyse des questions les plus fréquemment posées sur les édulcorants par les professionnels de la santé, les personnes diabétiques et les consommateurs en général. Concernant le rôle des édulcorants dans le contrôle du poids et du diabète, les conclusions les plus importantes du consensus sont les suivantes :

  • Si les édulcorants sont utilisés comme des substituts du sucre dans le cadre d’un plan diététique structuré, ils peuvent aider les consommateurs à réduire leur consommation de glucides et leur apport énergétique (calories) et peuvent par conséquent entraîner une perte de poids modérée et aider au contrôle du glucose.
  • S’ils sont utilisés ad libitum, sans qu’ils ne remplacent les sucres et sans aucun plan diététique, les édulcorants ne semblent pas avoir d’effets significatifs, ni bénéfiques ni nocifs, sur le poids corporel, et ne conduisent pas à des résultats métaboliques.
  • Leur utilisation par les patients, dont la santé cardiovasculaire est affectée dans le cas de l’obésité, du diabète et du syndrome métabolique, peut représenter une bonne alternative pour réduire la consommation du sucre.

Vous pouvez consulter et télécharger intégralement le consensus de l’ALAD sur les édulcorants, disponible en espagnol, sur le site Web de la revue ALAD en cliquant ici.

Association américaine du diabète (ADA) : Recommandations nutritionnelles pour les personnes atteintes de diabète ou de prédiabète. Les édulcorants jouent-ils un rôle ?

Dans un document de consensus de l’Association américaine du diabète (ADA), un groupe d’experts a approuvé des directives fondées sur des données probantes, concernant l’individualisation de la thérapie nutritionnelle chez les adultes atteints de diabète ou de prédiabète. Concernant les édulcorants, le rapport affirme que « remplacer les sucres ajoutés par des substituts du sucre pourrait réduire la consommation quotidienne de glucides et de calories. Ces changements diététiques pourraient avoir des conséquences positives sur la glycémie, la gestion du poids et le contrôle cardiométabolique ». Toutefois, le rapport souligne également « qu’il est essentiel de conseiller aux personnes d’éviter de compenser ces changements diététiques par une ingestion additionnelle de calories provenant d’autres sources alimentaires. » Par ailleurs, les édulcorants ne représentent pas une solution magique et ne font pas d’un aliment une option saine, car cela dépend de la combinaison globale des ingrédients contenus dans un aliment ou dans une boisson. Néanmoins, comme le signale le document, si les édulcorants sont utilisés pour substituer les édulcorants caloriques, sans compensation calorique, ils peuvent être utiles pour réduire l’apport de calories et de glucides.

De la même façon, Diabetes UK a mis à jour ses directives nutritionnelles en mars 2018. Dans ses directives, Diabetes UK a conclu que « les édulcorants sont des ingrédients sûrs et peuvent être recommandés ». Pour plus d'information, vous pouvez lire l’article de l’ISA qui offre un résumé des directives nutritionnelles de différents pays d’Europe, des États-Unis et du Canada, sur l’utilisation des édulcorants dans le diabète en cliquant ici.

Conclusion

La réflexion la plus fréquente et la plus importante, qui ressort de chaque déclaration de position, document de consensus ou des orientations nutritionnelles des organisations de santé, porte sur le caractère fondamental de la qualité générale de l’alimentation. Dans le cadre d’une alimentation générale saine, les édulcorants peuvent faire partie des outils qui permettent, conjointement à d'autres stratégies, de traiter l’obésité et le diabète.

References

  1. Diabetes UK. The use of low or no calorie sweeteners. Position Statement (Updated December 2018). Available at: https://www.diabetes.org.uk/professionals/position-statements-reports/food-nutrition-lifestyle/use-o...
  2. Laviada-Molina H, Escobar-Duque ID, Pereyra E, Romo-Romo A, Brito-Córdova G, Carrasco-Piña E, González-Suárez R, López-García R, Molina-Seguí F, Mesa-Pérez JA. Consenso de la Asociación Latinoamericana de Diabetes sobre uso de edulcorantes no calóricos en personas con diabetes [Consensus of the Latin-American Association of Diabetes on low calorie sweeteners in persons with diabetes]. Rev ALAD. 2018;8:152-74
  3. Evert AB, Dennison M, Gardner CD, Garvey WT, Lau KHK, MacLeod J, Mitri J, Pereira RF, Rawlings K, Robinson S, Saslow L, Uelmen A, Urbanski PB, Yancy Jr. WS. Nutrition Therapy for Adults with Diabetes or Prediabetes: A Consensus Report. Diabetes Care. 2019 May;42(5):731-754
  1. Dyson PA, Twenefour D, Breen C, et al. Diabetes UK Position Statements. Diabetes UK evidence-based nutrition guidelines for the prevention and management of diabetes. Diabet Med. 2018; 35: 541-547