Diabetes UK réaffirme la recommandation de consommation d’édulcorants hypocaloriques


Publié: 01 mars 2018

De nouvelles directives nutritionnelles de Diabetes UK soutiennent l'utilisation des édulcorants hypocaloriques pour le diabète

Faits saillants :

  • Les nouvelles directives nutritionnelles de Diabetes UK pour la prévention et la gestion du diabète approuvent l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques.
  • De nombreuses organisations scientifiques, médicales ou de nutrition, à l’échelle mondiale, soutiennent l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques dans le diabète.
  • Les édulcorants hypocaloriques peuvent être un outil diététique utile pour les diabétiques, car ils aident à réduire l'apport en glucides sans affecter la glycémie.

Au fil des ans, plusieurs organisations scientifiques et médicales du monde entier ont publié des directives pour la gestion nutritionnelle du diabète. Elles visent principalement à guider les professionnels de la santé dans l'éducation de leurs patients pour les aider à faire des choix plus équilibrés, afin d'améliorer leur contrôle de la glycémie. Ce qui n'est certainement pas dans le cadre de ces recommandations et ne devrait pas l'être, c’est de priver les gens du plaisir de manger.

Pourtant, pour de nombreuses personnes, vivre avec le diabète signifie souvent être constamment préoccupées par ce qu’elles peuvent manger et par les privations, surtout quand il s'agit du tellement souhaitable goût sucré. Mais le diabète ne devrait pas empêcher les gens de profiter d'une variété d'aliments, y compris certains produits favoris consommés avec modération. Cependant, les édulcorants hypocaloriques peuvent être un outil diététique utile pour aider les patients à réduire leurs apports en calories et en glucides, dans le cadre d'un régime savoureux, tout en satisfaisant leurs envies de goûts sucrés, sans affecter leurs niveaux de glycémie.

Alors, quelle est la recommandation concernant l'utilisation des édulcorants hypocaloriques dans le diabète selon les différentes directives nutritionnelles dans le monde ? A l'occasion de la publication des dernières directives nutritionnelles de Diabetes UK, en février 2018, cet article présente un résumé des recommandations nutritionnelles dans différents pays européens, aux États-Unis et au Canada, en ce qui concerne l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques dans l'alimentation des personnes diabétiques.

Nouvelles directives nutritionnelles de Diabetes UK : les édulcorants hypocaloriques peuvent être recommandés

Les directives nutritionnelles de Diabetes UK pour 2018, fondées sur des données prouvées pour la prévention et la gestion du diabète, 1 publiées en mars de cette année, reconfirment l'approbation donnée en ce qui concerne la consommation d'aliments et boissons avec des édulcorants à faible teneur en calories dans le diabète et affirment que « les édulcorants à faible teneur en calories sont sûrs et peuvent être recommandés [pour les diabétiques] ». Cette déclaration est en ligne avec les recommandations antérieures de Diabetes UK en 2011 2, qui ont reconnu que : «Les édulcorants non nutritifs sont sûrs lorsqu'ils sont consommés dans les limites des doses journalières et peuvent réduire l'HbA1c [l'hémoglobine glyquée] lorsqu'ils sont utilisés dans le cadre d'un régime hypocalorique ».

Ces dernières directives nutritionnelles ont été élaborées par un groupe expert de diététiciens qui ont mis à jour les recommandations antérieures de 2011 en examinant la littérature récemment publiée et en évaluant les preuves disponibles. Les nouveaux éléments ajoutés dans les directives de 2018 incluent que l'accent est mis sur l'alimentation, plutôt que sur les nutriments, lorsque cela est possible, et qu'une approche individualisée et flexible de la gestion du diabète et de la perte de poids est recommandée.

Directives britanniques conformes aux recommandations d'autres organisations liées au diabète

Outre les directives nutritionnelles récemment publiées par Diabetes UK, l’Association Américaine du Diabète (ADA) soutient systématiquement dans ses normes régissant les soins médicaux du diabète révisés annuellement (dernière mise à jour en 2018)le potentiel des édulcorants hypocaloriques pour réduire les calories et les apports de glucides globaux sans effet significatif sur le contrôle glycémique, et la plupart des revues systématiques et les méta-analyses montrent les avantages de l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques dans la perte de poids. De même, en 2017, différentes organisations scientifiques liées au diabète et/ ou à la nutrition aux US4, en Pologne5 et en Grèce6, 7 recommandent le remplacement du sucre (d’une partie de ce dernier) par des édulcorants hypocaloriques et appellent les professionnels de la santé à éduquer les adultes diabétiques sur le fait que l'apport d'édulcorants hypocaloriques approuvés n'aura pas d'influence significative sur le contrôle de la glycémie. Cela est également conforme aux recommandations antérieures en Hongrie8 et au Canada9, qui concluent que les édulcorants hypocaloriques n'augmentent pas la glycémie et peuvent faire partie d'une alimentation saine dans le diabète.

Dans l'ensemble, en ce qui concerne l'utilisation d’édulcorants hypocaloriques dans le contexte des recommandations du traitement nutritionnel médical (MNT) du diabète de type 1 et de type 2, il est largement reconnu que les édulcorants hypocaloriques sont sûrs et n'affectent pas les niveaux de glucose et d’insuline dans le sang ainsi, ils peuvent aider à réduire l'apport global en calories et en glucides lorsqu'ils sont utilisés à la place d’édulcorants caloriques tels que le sucre.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les recommandations des différentes organisations scientifiques liées au diabète/ nutrition en Europe (Royaume-Uni, Pologne, Grèce, Hongrie), aux États-Unis et au Canada concernant l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques dans la gestion du diabète sur le tableau suivant.


Tableau : Directives nutritionnelles pour la gestion du diabète par les organisations scientifiques liées au diabète et à la nutrition, dans différents pays européens (Royaume-Uni, Pologne, Grèce, Hongrie), États-Unis et Canada : recommandations concernant l'utilisation d'édulcorants hypocaloriques dans l'alimentation des diabétiques

Message à retenir

La ligne de fond, les édulcorants hypocaloriques et les aliments et les boissons qui les contiennent peuvent être utilisés en toute sécurité par les diabétiques pour réduire les envies de sucreries sans risquer une augmentation de la glycémie, à condition que les autres ingrédients de l’aliment n'influencent pas la glycémie. L'utilisation d'édulcorants hypocaloriques à la place du sucre peut également aider à réduire l'apport calorique global et devenir un outil nécessaire dans les stratégies nutritionnelles pour la gestion du poids 10, ce qui est particulièrement important pour les diabétiques de type 2 qui doivent perdre du poids. Bien évidemment, les édulcorants hypocaloriques, par eux-mêmes, ne causeraient pas une perte de poids et ne diminueraient pas les niveaux de glucose dans le sang, mais pourraient certainement faire partie d'un régime globalement sain.

Références

  1. Diabetes UK evidence-based nutrition guidelines for the prevention and management of diabetes (2018). Dyson PA., et al. Diabetic Medicine 2018, Feb 14; Accepted Author Manuscript. doi:10.1111/dme.13603. The full guideline document is available at: https://www.diabetes.org.uk/professionals/position-statements-reports/food-nutrition-lifestyle/evide...
  2. Dyson PA, Kelly T, Deakin T, Duncan A, Frost G, Harrison Z et al.; on behalf of Diabetes UK Nutrition Working Group. Diabetes UK evidence-based nutrition guidelines for the prevention and management of diabetes. Diabetic Medicine 2011; 28:1282–1288.
  3. American Diabetes Association. 4. Lifestyle management: Standards of Medical Care in Diabetes – 2018. Diabetes Care 2018;41(Suppl. 1):S38–S50
  1. Academy of Nutrition and Dietetics Nutrition Practice Guideline for Type 1 and Type 2 Diabetes in Adults: Systematic Review of Evidence for Medical Nutrition Therapy Effectiveness and Recommendations for Integration into the Nutrition Care Process. Franz MJ., et al. Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics 2017;117(10):1659 – 1679
  2. 2017 Guidelines on the management of diabetic patients. A position of Diabetes Poland. Clin Diabet 2017; 6, Suppl. A: A1–A80. DOI: 10.5603/DK.2017.0001. [in Polish]
  3. Guidelines for diabetes management. Hellenic Diabetes Association 2017. Available online: http://www.ede.gr/wp-content/uploads/2017/odigies.pdf [in Greek]
  4. Patient nutrition guide for diabetes control. Hellenic Diabetes Association 2013. Available online: http://ede.gr/wp-content/uploads/2013/diatrofi.pdf [in Greek]
  5. Diagnosis of diabetes mellitus, treatment and care of diabetes in adulthood. The Hungarian Diabetes Society professional guideline, 2014. Zsolt G. et al (edited by Dr. Jermendy György). Diabetologia Hungarica 2014; XXII. évfolyam 1. Supplementum [in Hungarian]
  6. 2013 Canadian Diabetes Association Clinical Practice Guidelines. Sugar and sweeteners. Available online: http://guidelines.diabetes.ca/cdacpg/media/documents/patient-resources/111020_Sugars_and_Sweeteners_...
  7. Rogers, P J, et al. "Does low-energy sweetener consumption affect energy intake and body weight? A systematic review, including meta-analyses, of the evidence from human and animal studies." Int J Obes 40, no. 3 (2016): 381-94