L’ISA réagit aux résultats non concluants de l’Institut fédéral allemand (BfR) sur la stabilité du sucralose à des températures élevées


Publié: 10 avril 2019

Bruxelles, le 10 avril 2019: En réponse à la déclaration faite par l'Institut fédéral allemand d'évaluation des risques (BfR) sur la stabilité du sucralose, lorsqu’il est exposé à des températures élevées1, l’Association internationale des édulcorants (ISA) s’en remet aux opinions scientifiques émises par les autorités de sécurité alimentaire du monde entier, qui ne cessent de confirmer que le sucralose ne présente aucun risque, conformément aux preuves scientifiques accablantes aujourd’hui disponibles. 2

Comme c’est le cas pour l’ensemble des édulcorants non caloriques et peu caloriques, et avant l’autorisation de leur mise sur le marché, le sucralose a été soumis à de rigoureuses évaluations de sécurité, dont l’évaluation et la confirmation de sa stabilité lorsqu’il est utilisé pour sucrer les aliments et les boissons consommables, y compris les produits cuits au four.

Les résultats publiés par le BfR qui suggèrent que le sucralose pourrait produire certains composés lorsqu’il est chauffé à des températures élevées, sont contradictoires avec les importantes preuves scientifiques qui viennent démontrer que l’utilisation du sucralose dans les aliments et les boissons ne présente aucun risque. Les études menées sur le sucralose dans les produits cuits au four, tels que les gâteaux et les biscuits, démontrent que le sucralose ne se décompose pas3 et ne réagit pas avec les autres composés alimentaires pour créer de nouveaux composés.

Et plus important encore, un grand nombre des études auxquelles fait référence le rapport du BfR ne représentent ni l’utilisation du sucralose dans la fabrication des aliments et des boissons, ni l’usage privé qui en est fait par les consommateurs (par ex., les édulcorants de table). D’ailleurs, le BfR reconnaît les limites de ses résultats dans sa déclaration et signale qu’il n’existe pas aujourd’hui suffisamment de données pour pouvoir extraire des conclusions définitives.

La sécurité du sucralose est documentée par l'un des programmes des essais de sécurité les plus exigeants et les plus rigoureux jamais réalisés sur un nouvel additif alimentaire. Le sucralose a été évalué par les principales autorités scientifiques et de réglementation internationales, tels que le Comité mixte d’experts sur les additifs alimentaires (JECFA) de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)4, le comité scientifique de l'alimentation humaine5 et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)6, qui ont toutes affirmé la sécurité du sucralose. Le consensus international, tant scientifique que réglementaire, permet d’affirmer que le sucralose est un ingrédient sûr.

L’EFSA réexamine actuellement le sucralose dans le cadre du programme de réévaluation de l’ensemble des additifs alimentaires. En réponse à la demande de données sur les édulcorants effectuée par l’EFSA en 20177, dont les données portant sur le sucralose, l’ISA a fourni à l’Autorité toutes les données disponibles en vue de son évaluation. L’ISA attend la publication des conclusions de l’EFSA.

Les édulcorants tels que le sucralose, utilisés dans les aliments, les boissons et les édulcorants de table, permettent de disposer d’une grande variété de saveurs sucrées avec peu de calories ou sans calories. Ils peuvent donc être un instrument utile lorsqu’ils remplacent le sucre et qu’ils sont utilisés dans le cadre d’une alimentation équilibrée visant à réduire l’apport global en sucre et à contrôler des niveaux du glucose dans le sang. De plus, les édulcorants sont non cariogènes, c’est à dire qu’ils ne contribuent pas à la formation des caries dentaires.

Références

  1. https://www.bfr.bund.de/cm/349/harmful-compounds-might-be-formed-when-foods-containing-the-sweetener...
  2. EFSA website. Sweeteners: http://www.efsa.europa.eu/en/topics/topic/sweeteners
  3. Barnt, RL and Jackdon,G. Stability of suxcralose in baked goods. Food Technology 11(1990) 62-66
  1. http://www.fao.org/food/food-safety-quality/scientific-advice/jecfa/jecfa-additives/en/
  2. http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/4361; SCF (Scientific Committee on Food) 2000. Opinion of the Scientific Committee on Food on sucralose. Opinion adopted 7 September 2000. Available online: http://ec.europa.eu/food/fs/sc/scf/out68_en.pdf
  3. EFSA scientific opinion on sucralose. Available online: http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/4784
  4. https://www.efsa.europa.eu/en/data/call/170621