Les édulcorants ne sont pas associés à une augmentation du risque de mortalité


Publié: 18 mars 2019

Déclaration de l’Association internationale des édulcorants (ISA) en réponse à l’étude de Malik et al.

Sur la base de solides et concluantes preuves scientifiques, nous pouvons déclarer qu’aucune donnée ne peut corroborer que les édulcorants augmentent le risque de mortalité. À propos du nouveau article publié par Malik et al.1, l’Association internationale des édulcorants (ISA) souhaite signaler que les édulcorants sont parmi les ingrédients les plus scrupuleusement analysés et évalués au monde. La sécurité des édulcorants autorisés a été maintes fois confirmée par les organismes internationaux tels que le Comité mixte FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture ) / OMS (Organisation mondiale de la santé) d’experts des additifs alimentaires (JECFA), l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)2,3,4

Dans l’article de Malik et al., les analyses de deux études de cohorte d’observation et prospectives réalisées aux É.-U. ont révélé que la consommation de boissons artificiellement édulcorées (ASB, par ses sigles en anglais) —seulement en cas d’ingestion très élevée de 4 portions/jour— a été associée à une mortalité totale, provoquée par un événement cardiovasculaire (ECV), dans une étude effectuée uniquement sur des femmes (Nurses’ Health Study) et non sur des hommes (Health Professionals’ Follow-up Study). Il est important de souligner qu’aucune relation avec la mortalité due à un cancer n’a été détectée dans aucune des études. Par ailleurs, les auteurs affirment au sujet de l’implication clinique de l’étude que : « Les boissons ASB pourraient être utilisées pour substituer les boissons édulcorées avec du sucre (SSB, par ses sigles en anglais) par les consommateurs habituels de SSB, néanmoins une consommation élevée de boissons ASB devrait être déconseillée ».

Il convient cependant de souligner que suite à l’ajustement des covariables telles que l’hypertension, l’hypercholestérolémie, le diabète de type 2, la cardiopathie coronaire et l'accident vasculaire cérébral durant la période de suivi, la relation entre les boissons ASB et la mortalité totale chez les femmes a diminué, ce qui indiquerait que la causalité inverse et les facteurs de confusion pourraient parfaitement expliquer la relation observée uniquement entre la consommation quotidienne très élevée de boissons ASB (4 portions/jour) et les accidents cardiovasculaires (ECV) chez les femmes, et non chez les hommes. Il est intéressant de constater que cette étude a également révélé que la substitution d’une portion quotidienne de boissons SSB par une portion quotidienne de boissons ASB a été associée à une réduction de 4 % du risque de mortalité totale, à une réduction de 5 % du risque de mortalité par ECV et à une réduction du risque de mortalité par cancer. Ce résultat suggère que la substitution de boissons SSB par des boissons ASB pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé.

Les édulcorants utilisés dans les aliments, boissons et édulcorants de table, pourraient offrir un large éventail d’alternatives au sucre dotées d’un apport calorique nul ou très faible. Ainsi, lorsque les édulcorants sont utilisés à la place du sucre et dans le cadre d’une alimentation équilibrée, ils pourraient être un instrument utile pour aider à réduire l’apport global en sucre et en calories, ainsi que pour contrôler les niveaux de glycémie. Les édulcorants sont non cariogènes, c’est à dire qu’ils ne contribuent pas à la formation des caries dentaires.

Références

  1. Malik et al. Long-Term Consumption of Sugar-Sweetened and Artificially Sweetened Beverages and Risk of Mortality in US Adults. Circulation. 2019;139:00–00. DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.118.037401
  2. http://www.fao.org/food/food-safety-quality/scientific-advice/jecfa/en/
  3. http://www.fda.gov