Les édulcorants dans le diabète : des médecins expliquent le rôle des édulcorants dans le contrôle du glucose


Publié: 22 mars 2019

Actualité scientifique des sessions de l’ISA organisées lors du 31e Congrès national de la Fédération mexicaine du diabète


Informations clés :

  • Les édulcorants peuvent être utilisés en toute sécurité, leur utilisation à la place du sucre peut bénéficier aux personnes atteintes de diabète.
  • La consommation d'édulcorants n’entraîne pas de hausse du taux de glucose dans le sang. Ainsi, les personnes atteintes du diabète de type 1 et de type 2 peuvent les utiliser à la place du sucre afin d’améliorer le contrôle de la glycémie.
  • Lorsque ces ingrédients sont utilisés dans le cadre d’un régime alimentaire sain, ils représentent un instrument utile aux programmes de perte et de maintien du poids corporel.

Le fait que les édulcorants ne provoquent pas de hausse de la glycémie a été soutenu par les organismes de réglementation, qui confirment également, après quatre décennies consacrées à la recherche, la sécurité de ces ingrédients. Toutefois, même si les bienfaits des édulcorants disposent de données bien documentées, les personnes diabétiques ne savent pas encore de quelle manière elles peuvent les utiliser et les adapter à leur alimentation. C’est pourquoi, il est très important que les professionnels de la santé puissent apporter des informations utiles et exactes sur l’usage des édulcorants à la place du sucre.

Dans le cadre du 31e Congrès national de la Fédération mexicaine du diabète qui s’est tenu à Acapulco, au Mexique, du 14 au 16 mars 2019, l’ISA a organisé deux sessions sur les édulcorants, durant lesquelles des experts médicaux ont présenté les preuves scientifiques les plus récentes1,2,3,4 aux professionnels de la santé et aux patients diabétiques. Le Dr Héctor Sánchez Mijangos, docteur en Médecine (M.D.) et président de la Fédération mexicaine du diabète, a exposé les données scientifiques les plus récentes dans une présentation faite à destination des scientifiques et des professionnels de la santé, tandis que la Dre Marisol Gil Pérez, docteure en médecine, présidente et fondatrice de l’ONG Historias de Vida y Azúcar (Histoires de vie et le sucre), a traité du rôle des édulcorants et a fourni aux personnes diabétiques des informations très pratiques sur leur utilisation dans la vie quotidienne.

En présentant les articles scientifiques les plus récents et les plus pertinents sur le rôle des édulcorants dans le contrôle du poids et du glucose, le Dr Sánchez Mijangos a conclu que lorsque les édulcorants sont utilisés pour remplacer les sucres dans le cadre d’un plan diététique contrôlé, ils peuvent à la fois aider les personnes à réduire leur apport énergétique et leur apport en glucides, et à gérer plus efficacement le poids corporel et le contrôle du glucose. Le Dr Sánchez Mijangos a également présenté les résultats d’une déclaration de position sur les édulcorants de la Fédération mexicaine du diabète 2, publiée en 2016, et qui soutenait que les édulcorants n’augmentaient pas les taux d’insuline et du glucose dans le sang, et ne présentaient pas d’effets nocifs sur le contrôle de la glycémie à long terme (selon la mesure de l’hémoglobine glyquée - HbA1c).

Dans une conférence destinée aux personnes diabétiques, intitulée « Les substituts du sucre : sont-ils faits pour moi ? », la Dre Marisol Gil Pérez a expliqué la preuve qui affirme que les édulcorants sont sûrs , a démontré comment les organismes de réglementation examinent méticuleusement les preuves afin d’émettre un avis sur la sécurité des substituts du sucre, et a présenté plus amplement le rôle des édulcorants dans le contrôle du diabète. Durant le débat sur les enjeux de l’alimentation, la docteure et les participants à la conférence ont fait part de leurs expériences ; la Dre Gil Pérez leur a offert quelques exemples pratiques sur la manière d’utiliser des édulcorants pour remplacer les calories et les sucres dans les aliments et les boissons.

La principale conclusion de ces deux conférences est que les édulcorants peuvent être un instrument utile pour améliorer le contrôle de la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2, s’ils sont utilisés à la place du sucre dans le cadre d’un plan diététique sain et d’un style de vie actif.

Références

  1. Aldrete-Velasco J, et al. Análisis de la evidencia disponible para el consumo de edulcorantes no calóricos. Documento de expertos [Analysis of the available evidence regarding the consumption of low calorie sweeteners. An expert document]. Medicina Interna de Mexico 2017; 33(1): 61-83
  2. Postura de la Federación Mexicana de Diabetes, A.C. (FMD) sobre edulcorantes no calóricos [Position of the Mexican Federation of Diabetes on low calorie sweeteners]. Diabetes Hoy 2016; vol XVII
  3. Laviada-Molina H, et al. Posición de la Sociedad Mexicana de Nutrición y Endocrinología sobre los edulcorantes no calóricos [Position of the Mexican Society of Nutrition and Endocrinology about low calorie sweeteners]. Rev Mex Endocrinol Metab Nutr 2017; 4: 24-41
  1. Laviada-Molina H, et al. Consenso de la Asociación Latinoamericana de Diabetes sobre uso de edulcorantes no calóricos en personas con diabetes [Consensus of the Latin-American Association of Diabetes on low calorie sweeteners' use in persons with diabetes]. Rev ALAD. 2018;8:152-74