Une nouvelle étude britannique suggère que le fait de boire des édulcorants à faible teneur en calories est associé à une meilleure qualité du régime alimentaire et à un apport plus faible en énergie.


Publié: 01 mars 2016
Planche  dcouper

Avoir un régime alimentaire sain est aujourd'hui la nouvelle tendance dans le monde de la nutrition; et de nombreux experts s'accordent à dire qu'il est temps de cesser de se concentrer sur les nutriments individuels et de commencer à parler d'ensembles de modèles alimentaires sains. Un mode de vie sain favorise un poids corporel sain et peut aider à prévenir ou à réduire le risque de maladies chroniques en associant des comportements alimentaires sains et une activité physique régulière.1 Un certain nombre de comportements alimentaires ont été liés à une meilleure qualité du régime alimentaire et à un mode de vie sain, incluant l'utilisation d'édulcorants à faible teneur en calories et d'aliments et boissons en contenant.2

Une nouvelle étude publiée récemment dans « Nutrients » 3 confirme les résultats précédents comme quoi la consommation de boissons sucrées à faible teneur en calories est en effet associée à un régime alimentaire plus sain et à une consommation plus faible en énergie; et suggère que ceux-ci peuvent faire partie d'un modèle alimentaire sain. Comme un certain nombre d'études antérieures 4,5,6 l'ont démontré, cela ajoute un autre élément de preuve comme quoi les boissons diététiques ne favorisent pas la compensation ou le désir de consommation d'aliments sucrés, mais sont plutôt liées à une consommation moins élevée d'énergie et de sucres et peuvent donc être un outil utile pour la gestion du poids à la fois et à long terme.

Les édulcorants à faible teneur en calories et une qualité supérieure de régime s'accordent parfaitement

Gibson et al ont utilisé les données de 1590 participants de l'Enquête nationale sur le régime alimentaire et la nutrition (NDNS) du Royaume-Uni pour explorer si les personnes qui consomment des boissons sucrées à faible teneur en calories (LCB) ont tendance à suivre des régimes alimentaires plus sains et à avoir une consommation plus faible en énergie, en graisses saturées et en sucres, et ce non seulement par rapport aux individus qui préfèrent les boissons sucrées avec du vrai sucre (SSB), mais aussi par rapport aux personnes ne consommant aucun de ces types de boisson (Non consommateurs) ou ceux qui consomment les deux types de boissons.

L'étude a révélé que les consommateurs de boissons sucrées à faible teneur en calories avaient un régime alimentaire d'une meilleure qualité, qui était similaire à celui des Non consommateurs, les deux groupes ayant une consommation plus élevée de poissons, de fruits et de légumes et une consommation moins importante de viandes et de sucres, comparativement aux consommateurs de SSB et/ou à ceux qui consommaient à la fois des SSB et des LCB. Mais plus important encore, les consommateurs de LCB avaient une consommation énergétique totale moyenne identique (1719 kcal/jour) à celle des Non consommateurs (1718 kcal/jour) et une consommation d'énergie nettement inférieure à celle des consommateurs de SSB (1958 kcal/jour) et des consommateurs des deux types de boissons (1986 kcal/jour). Les consommateurs de LCB étaient plus susceptibles d'être obèses et d'avoir un IMC moyen plus élevé, mais l'observation contre-intuitive selon laquelle les consommateurs de LCB sont plus susceptibles d'être en surpoids malgré un apport énergétique moins élevé que les Non-consommateurs est probablement attribuable à la causalité inverse.7 En outre, en matière d'apport en macronutriments par rapport au groupe SSB et aux consommateurs des deux types de boissons, le groupe LCB avait :

  • des apports en sucres nettement inférieurs (à la fois en g/jour et en % de l'apport énergétique),
  • des apports significativement plus faibles en gras et en acides gras saturés (sur une base absolue mais pas en % de l'apport énergétique),
  • une consommation de protéines significativement plus élevée (en % de l'apport énergétique).

Au cours de sa présentation sur la qualité du régime alimentaire chez les utilisateurs d'édulcorants à faible teneur en calories lors de la 12ème conférence européenne sur la nutrition FENS à Berlin en octobre dernier, Sigrid Gibson, auteur principal de l'étude Dy, a présenté des données scientifiques qui suggèrent des scores supérieurs d'indice d'alimentation saine pour les consommateurs de boissons sucrées à faible teneur en calories par rapport aux consommateurs de boissons sucrées au vrai sucre. Elle a déclaré que les consommateurs de boissons sucrées à faible teneur en calories « ont tendance à avoir des régimes de meilleure qualité qui incluent plus de fruits et de légumes, de céréales complètes, de produits laitiers à faible teneur en matières grasses et moins d'aliments contenant du sucre et des graisses ».

Dans d'autres études, l'utilisation d'édulcorants à faible teneur en calories est associée à un indice alimentaire plus sain et à une plus importante activité physique

Cette publication n'est pas la première à présenter le fait que la consommation de boissons sucrées à faible teneur en calories est liée à une qualité de régime alimentaire et à un mode de vie globalement plus sains. De façon similaire, un examen2 effectué en 2014 sur les données de l'enquête nationale sur l'examen de la santé et de la nutrition (enquête NHANES) par Drewnowski et Rehm a révélé que les édulcorants à faible teneur en calories, incluant les boissons, étaient associés à des indices plus élevés d'alimentation saine, à moins de tabagisme et à plus d'activité physique.

Conseils pour suivre un modèle d'alimentation sain

Choisir un mode d'alimentation sain avec un niveau calorique approprié pour aider à atteindre et à maintenir un poids corporel sain, aider à une adéquation en matière de nutriments et à réduire les risques de maladie chronique.1 Un régime alimentaire sain comprend :

  • Une variété de fruits et de légumes
  • Des céréales, dont au moins la moitié seront des céréales complètes
  • Des produits laitiers à faible teneur en matière grasse, incluant du lait, du yogourt, des fromages
  • Une variété d'aliments protéinés maigres, dont des poissons, des viandes maigres et de la volaille, des œufs, des légumineuses (des haricots et des pois) et des noix, des graines et des produits à base de soja
  • Des huiles riches en acides gras mono- ou polyinsaturés comme de l'huile d'olive
  • Des desserts et des collations avec modération
  • Des desserts et des collations avec modération
  • Une variété de boissons pour l'hydratation (optez pour des options à faible teneur en calories pour réduire le contenu énergétique)

Différentes sources scientifiques confirme que les édulcorants à faible teneur en calories peuvent faire partie d'un régime alimentaire sain et sont liés à une meilleure qualité du régime alimentaire. Les données scientifiques suggèrent également que les édulcorants à faible teneur en calories peuvent aider à réduire la consommation totale d'énergie et donc être un outil utile dans la gestion du poids sans compromettre le goût. En fournissant de la douceur sucrée sans les calories, les options sucrées à faible teneur en calories peuvent contribuer de manière efficace pour aider les personnes à faire des choix judicieux et les aider à adopter une alimentation saine et équilibrée et un mode de vie équilibré.

La publication originale est disponible en cliquant ici. L'étude a été financée par l'UNESDA.

Un graphique intéressant présentant les résultats de l'analyse NHANES illustrant « Qui sont les consommateurs d'édulcorants à faible teneur en calories » est disponible en suivant ce lien.

Nous vous recommandons également de regarder la vidéo suivante dans laquelle le Professeur Adam Drewnowski explique comment la relation entre les édulcorants à faible teneur en calories et de meilleurs comportements alimentaires peut jouer un rôle essentiel dans la gestion du poids :


L'interview vidéo avec le professeur Drewnowski peut également être consulté en cliquant ici.


Références

  1. Lignes directrices en matière de diététique pour les Américains 2015-2020. 8ème édition : http://health.gov/dietaryguidelines/2015/guidelines/
  2. Drewnowski, A. and Rehm, C.D. Nutrients 2014; 6: 4389-4403
  3. Gibson SA et al. Nutrients 2016 Jan 2; 8(1). pii: E9. doi: 10.3390/nu8010009.
  1. Bellisle F. Curr Obes Rep 2015; 4(1),:106-10
  2. Rogers PJ et al. Int J Obes (Lond). 2015 Sep 14. doi: 10.1038/ijo.2015.177
  3. Miller PE and Perez V. Am J Clin Nutr 2014; 100(3): 765-77
  4. Drewnowski, A. Ann. Nutr. Metab. 2013; 63: 147-148