Réglementation et sécurité des édulcorants à faible teneur en calories


Publié: 10 octobre 2016

Les édulcorants à faible teneur en calories sont parmi les ingrédients les plus étudiés au monde. Les autorités européennes et internationales qui ont approuvé la sécurité de ces ingrédients comprennent l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et le Comité mixte d'experts de l'Organisation mondiale de la nourriture et de l'agriculture / Organisation mondiale de la santé sur les additifs alimentaires (JECFA).

Dans l'Union Européenne (UE), les 11 édulcorants à faible teneur en calories suivants sont approuvés pour une utilisation dans les aliments et les boissons.

  • Acésulfame-K (E950)
  • Aspartame (E951)
  • Cyclamate (E952)
  • Saccharine (E954)
  • Sucralose (E955)
  • Thaumatine (E957)
  • Néohespéridine DC (E959)
  • Glycosides de stéviol (E960)
  • Néotame (E961)
  • Sel d'aspartame-acésulfame (E962)
  • Advantame (E969)

La Régulation des Édulcorants en Faible Teneur en Calories

Les édulcorants ont été préalablement réglementés au niveau européen dans les années 1990 avec l'entrée en vigueur de la directive 94/35 / CE du Parlement européen et du Conseil sur les édulcorants dans les denrées alimentaires, également appelée «directive édulcorants». Plus récemment, le Parlement européen et le Conseil ont adopté un règlement-cadre, règlement 1333/2008, pour consolider toutes les autorisations actuelles pour les édulcorants et les additifs alimentaires en un seul texte juridique. L'annexe II de cette loi, établie par le règlement 1129/2011 de la Commission, fournit une liste communautaire d'édulcorants approuvés pour l'utilisation dans les aliments, les boissons et les édulcorants de table et leurs conditions d'utilisation.

Les édulcorants ont d'abord été réglementés au niveau européen dans les années 1990 avec l'entrée en vigueur de la directive 94/35 / CE du Parlement européen et du Conseil sur les édulcorants dans les denrées alimentaires, également appelée «directive édulcorants».Comme pour tout autre ingrédient alimentaire, la présence d'un édulcorant faible en calories dans un aliment ou une boisson est indiquée sur l'étiquette des aliments («avec un édulcorant») et également dans la liste des ingrédients (nom complet / numéro E). La référence «E» pour chaque additif se réfère à l'Europe et indique que l'additif alimentaire est sûr et approuvé dans les aliments et les boissons en Europe.

Comment un édulcorant à faible teneur en calories est il approuvé pour une utilisation dans l’UE

L'autorisation et les conditions d'utilisation d'un édulcorant à faible teneur en calories, comme tout autre additif alimentaire, sont harmonisées au niveau de l'UE. L'Autorité européenne de sécurité des aliments est responsable de fournir des avis scientifiques pour soutenir la législation et les politiques de l'Union européenne dans tous les domaines ayant un impact direct ou indirect sur la nourriture et la sécurité alimentaire. Les demandeurs (fabricants d'ingrédients) ne peuvent demander l'approbation d'un édulcorant faible en calories qu'après l'achèvement des tests de sécurité et des preuves scientifiques fournies à l'appui de la sécurité et du bénéfice des ingrédients pour le consommateur. L'application comprend des données complètes obtenues à partir des études de sécurité et comprend également des détails sur la façon dont l'ingrédient sera utilisé dans les aliments et les boissons. Suite à la publication d'un avis scientifique positif de l'EFSA, la Commission européenne rédige une proposition pour l'autorisation de l'utilisation de l'édulcorant dans les aliments et les boissons sur le marché européen, qui est ensuite discuté avec les experts des États membres de l'UE avant d'être adopté.

Sécurité des édulcorants à faible teneur en calories

Un nombre important d'études scientifiques ont examiné et confirmé que les édulcorants à faible teneur en calories sont sûrs. Ces données ont été évaluées par des autorités mondialement reconnues, y compris le Comité d'experts de l'Organisation conjointe des aliments et de l'agriculture (FAO) / Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les additifs alimentaires (JECFA) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Tous les édulcorants à faible teneur en calories utilisés dans les aliments et les boissons en Europe aujourd'hui ont été soumis à des tests de sécurité rigoureux par l'EFSA.

Dans le processus d'approbation, un Apport quotidien acceptable (ADI) est fixé pour chaque édulcorant à faible teneur en calories par l'EFSA. La DJA est une quantité indicative qui représente la quantité d'édulcorant faible en calories qui peut être consommée en toute sécurité quotidiennement tout au long de la vie d'une personne sans aucun problème de santé.

À la demande de la Commission européenne, l'Autorité de sécurité à l'alimentation européenne effectue actuellement une réévaluation ambitieuse de la sécurité de tous les additifs alimentaires, qui ont été approuvés sur le marché de l'UE avant le 20 janvier 2009. L'aspartame a été le premier édulcorant à passer par le processus de réévaluation. En 2013, après l'une des évaluations scientifiques les plus complètes des risques entreprises sur un additif alimentaire, l'EFSA a publié les résultats de cette évaluation qui a confirmé que l'aspartame est sans danger pour les consommateurs.

Pour plus d'informations sur la réglementation et la sécurité des édulcorants à faible teneur en calories, vous pouvez télécharger le ISA booklet « Édulcorants à faible teneur en calories : rôle et avantages ».